Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Ooga-Chaka, Ooga-Ooga ! [WATSON]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Serdaigle



Sloan T. Holmes
Sloan T. Holmes
Messages : 881
Age : 22
Localisation : le banc de réunion des pas doués anonymes
Date d'inscription : 27/01/2014



Ooga-Chaka, Ooga-Ooga ! [WATSON] Vide

MessageOoga-Chaka, Ooga-Ooga ! [WATSON] Empty
Mar 2 Sep - 10:46
▬ Sloan Temperance, fais une pause tu veux !

Elle avait presque fini. C’était ça le plaisir de l’achévement. S’asseoir pour ne plus se relever. Et puis entre le presque fini et l’achévement, il y avait Grand-Mère. Alors Sloan avait fait une pause. Ce dont elle était le plus fière ? Sans aucun doute d’avoir réussi à faire les enduits sans trop appeler une échelle à l’aide, parce que oui, elle était petite. (le Bumblebee Day lui manquait déjà) En été elle faisait les travaux par-ci, par-là, parce que redevenir moldue deux mois de l’année était chose encore perturbante, qu’il fallait poser pied-à-terre et que pour ça, il y avait bien Grand-Mère. Elle l’avait prévenue par courrier que refaire les chambres à son retour serait une bonne idée.

Les restes du quidditch avaient servi à rassembler les meubles sous une bache, scotcher les portes et fenêtres, ça avait été du gâteau. Trouver la peinture un peu moins. Il avait fallut que Sloan fasse l’aller-retour et le bus suivi du tram jusqu’au centre-ville, c’était un peu dur. La campagne c’était facile de s’y faire, ne pas pouvoir voler jusque là-bas pour son matériel était autre chose. Elle en avait profité pour s’accorder le plaisir de deux, trois nouveaux pinceaux qu’elle avait essayé dans les angles. Oh ce qu’elle s’était amusée. Oui en solitaire comme ça. Sloan aimait Poudlard, elle aimait vraiment beaucoup l’école de magie super magique de tout ses amis, du moins ceux qu’elle n’a pas en couverture. Et ensuite eh bien. En ce qui concernait les adolescents, ici, en Angleterre ? Elle n’en connaissait pas. Du moins elle ne les fréquentait pas. Dans son village, la moyenne d’âge était de soixante-quinze ans, ce n’était pas volontaire.

Grand-Mère venait souvent se poser sur le perron à côté d’elle, ça lui arrivait de la taquiner et de lui demander d’oublier un peu tout ce qu’elle s’amusait à porter. Grand-Mère était persuadée que ce n’était qu’une phase, à ses yeux Sloan était tout. Ici il n’y avait que sa petite-fille qui avant faisait voler les tasses au goûter et puis elle. Sloan sourit et inspira longuement avant de replacer ses cheveux, sans doute un peu couverts à certains endroits de gouttes blanc-nacre-mat. Ah c’était joli tout ça. Les doigts rouges à force de les rincer, elle tapote frénétiquement contre l’écran qu’elle tient entre ses mains et attend.

Beep. Beep. Beep.

Elle se demande s’il est allé chez Garfield. Autre part. Mais non, il décroche.

« Ici Sloan qui vient de finir le troisième mur avec succès ! A vous. »





why don't we rewrite the stars?
Revenir en haut Aller en bas

L'unité
& catwoman TMTC



Wesley E. Jefferson
Wesley E. Jefferson
Messages : 666
Date d'inscription : 29/09/2013



Ooga-Chaka, Ooga-Ooga ! [WATSON] Vide

MessageOoga-Chaka, Ooga-Ooga ! [WATSON] Empty
Dim 14 Sep - 22:12
L’été était définitivement une saison bizarre avec une notion du temps qui lui était propre. C’était toujours un peu proche du mirage, pas à cause d’une chaleur terrible inexistante de son patelin anglais, mais avec ce coté un peu surréaliste.  Durant l’année scolaire, tout le monde vivait au fil des cours et autres. On savait bien que lundi, à la première heure, c’était potions et on savait toujours quel jour on était sauf, sauf pour les plus désorganisés qui finissaient par se tromper de jour et devaient donc remonter tout le château pour aller récupérer les affaires correspondantes. Bizarrement, les serdaigles et les gryffondors s’y prenaient en général à deux fois comme la perspective de se ravaler les escaliers était un professeur qui vous faisait vite apprendre la leçon.  En été, c’était bien plus compliqué sans ces repères, on était peut être mardi ou jeudi, le deux juillet ou le dix-sept, on ne savait plus vraiment.
 
Wesley avait toujours pris l’habitude de séparer sa vie en compartiments bien rangés. Il y avait sa vie de sorcier à l’école pendant neuf mois et le retour à la normale pendant une parenthèse de quelques mois.  Même si la coupure n’avait pas été si nette par la présence physique d’un certain Slater, c’était curieux de redevenir un adolescent ordinaire. Il ne fallait pas se tromper à ce sujet pourtant, Wes était heureux d’être rentré, vraiment, ses parents lui manquait et il avait retrouvé son ordinateur mais la magie le démangeait un peu. Maintenant que Drew avait filé à l’irlandaise rejoindre ses parents  la routine s’était installée une fois de plus.  Réveil le matin pour se rendre aux cours d’été, rentrer à midi pour déjeuner avec son père, parfois avec sa mère selon les gardes et des après-midi à buller, avec ses amis moldus ou autre partie de jeux-video.  Le garçon se promenait toujours avec sa baguette par habitude même s’il ne pouvait pas s’en servir et les anthologies de Quidditch côtoyaient les livres de géométrie sur son bureau.  L’été dernier, cela lui suffisait amplement mais depuis son entrée dans l’équipe il ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter de prendre du retard et de ralentir ses camarades.

Durant l’année scolaire, il n’avait jamais réussi à trouver les bons mots pour l’annoncer à ses parents et ses lettres terminaient toujours en boulle. Une fois de retour à la maison, il avait continué à attendre le « bon moment » qu’il repoussait toujours au lendemain alors il devrait se débrouiller sans balais.  Après tout, Wes avait été le premier à mentionner à Wendy que l’on pouvait s’entrainer avec les moyens du bord. Voila pourquoi, il avait profité de l’après-midi libre pour changer le jardin familial en un simulacre de terrain de Quidditch.

Deux poubelles accrochées au dessus de la vieille cage de foot rouillée lui servaient de but tandis que le garçon se tenait debout sur le pneu que son père avait suspendu à un arbre pour en faire une balançoire quand il était petit.   C’était potentiellement accidentogène, comme tout bon Quidditch, mais en se balançant avec son ballon de foot en main, Wesley gardait espoir d’améliorer ses tirs. Bien sûr, il manquait les cognards fous, les fées kamikazes en mode copinage mais, ça, même avec toute la débrouillardise des poufsouffles, il n’y pouvait pas grand-chose.   A peine remonté sur son perchoir une fois de plus, un bruit épouvantable s’échappait de sa poche que l’adolescent fit taire au bout de la première tonalité.

« Ici Wes qui voit le nom du correspondant s’afficher sur l’écran. Mais,  je suis sûr que cet exploit te vaudra l’immortalité avec ta propre carte chocogrenouille.  »

Un sourire dans la voix, il laissa lui échapper la balle avant de s’accrocher à la corde et reprendre le mouvement de balancier.  La magie moldue dans toute sa puissance, les pokes échangés  sur les murs respectifs et autres messages c’était amusant aussi mais il y avait quelque chose de spécial à un coup de fil, même si c’était pour ne rien dire.

« Ca faisait longtemps. Comment vas-tu? Quelles sont les nouvelles de la planète Sloan ? Ou cet appel  est une simple stratégie pour contenter ta grand-mère, une femme pleine de sagesse qui veut que tu te ménages ?»


Ooga-Chaka, Ooga-Ooga ! [WATSON] Nouvel10


Acceptance
"You're braver than you believe, and stronger than you seem, and smarter than you think." ©️ Joy

Revenir en haut Aller en bas

Serdaigle



Sloan T. Holmes
Sloan T. Holmes
Messages : 881
Age : 22
Localisation : le banc de réunion des pas doués anonymes
Date d'inscription : 27/01/2014



Ooga-Chaka, Ooga-Ooga ! [WATSON] Vide

MessageOoga-Chaka, Ooga-Ooga ! [WATSON] Empty
Mar 16 Sep - 20:18